Rossinière (Lac du Vernex) / Barrage de l’Hongrin (Vaud)
Rossinière (Lac du Vernex) / Barrage de l’Hongrin (Vaud)

Rossinière (Lac du Vernex) / Barrage de l’Hongrin (Vaud)

Dates : du 19 au 21.11.2021

Km parcourus : 235 kilomètres ~

Vendredi 19 novembre 2021

Après plusieurs semaines sans escapade en camping-car, nous repartons enfin pour un petit week-end avec notre bon vieux Gru, destination Rossinière, dans le district de la Riviera-Pays-d’Enhaut. Notre spot dodo se fait au bord du Lac de Vernex, lac de barrage qui se situe sur la rivière Sarine, à 850 mètres d’altitude.

Vivement demain pour découvrir les alentours et le programme alléchant qui nous attend.

Bonne nuit …

Samedi 20 novembre 2021

Nous débutons notre journée avec le tour du lac du Vernex, jolie boucle de 3,9 kilomètres, entre bouleaux et pâturages. La balade nous fait passer par Rossinière, village du peintre Balthus.

Sur notre route, nous passons devant le fameux Grand Chalet de Rossinière qui impressionne avec ses 500 m2 de surface au sol, 5 étages, 113 fenêtres et une dédicace de 2’800 lettres peintes sur la façade. C’est la plus grande maison en bois habitable de Suisse. Cette dernière a été construite entre 1752 et 1756 pour Jean David Henchoz, paysan, notaire, juge et curial qui voulait créer « une maison pour le fromage ». La cave a dicté les dimensions du chalet : elle est prévue pour 600 meules de fromage en phase d’affinage.

Puis, nous montons jusqu’à Montbovon pour faire le tour du Lac de Lessoc, sentier de 4 kilomètres qui serpente entre champs et forêts, le long de la Sarine dans la vallée de l’Intyamon. 3 ponts surplombent la rivière l’Hongrin. Le plus ancien, un pont à arche en pierre, remonte à 1578. Plus loin, le pont couvert de Lessoc construit en 1667, magnifique construction en bois de chêne d’une portée de 14 mètres, surplombe les gorges de la Sarine.

En fin d’après-midi, nous avons rendez-vous pour l’activité « adrénaline » du week-end, avec un saut pendulaire au-dessus des gorges du Pissot, entre l’Etivaz et Château-d’Œx. Attaché par un câble et un harnais à la taille, on saute dans un canyon de plus de 100 mètres et on se laisse balancer au bout de cette balançoire géante.

Perchés au bout de la passerelle, on ne faisait vraiment pas les malins. Ne pas trop réfléchir dans ces cas-là et surtout surmonter sa monstre trouille et son vertige. J’ai tellement hurlé qu’on m’a sûrement entendu jusqu’à Aigle. Mais quelles sensations incroyables, entre chute libre et vitesse, on est fier d’avoir dépassé nos limites ! Et surtout un énorme merci à Guillaume et ses acolytes de chez guideconcept.ch qui ont été adorables et très pros. Promis, cet été on les retrouvera pour une activité « canyoning ».

Nous reprenons la route les jambes encore flageolantes et profitons d’une petite halte à la Maison de l’Etivaz pour faire quelques emplettes gourmandes. Puis, on poursuit jusqu’au barrage de l’Hongrin et son magnifique lac qui culminent à 1’255 mètres l’altitude, entre le col des Mosses et la Lécherette, où nous passerons la nuit.

Quelle intense journée, on est raide mais heureux !

Dimanche 21 novembre 2021

Après une nuit hyper calme, nous nous réveillons sous un soleil éclatant qui illumine le lac. Quel merveilleux panorama ! On a même le luxe de déjeuner dehors un 21 novembre, quelle chance !

Au programme de cette fin de matinée, jolie promenade le long de cet impressionnant ouvrage construit en 1969. La double voûte du barrage de 95 mètres et 123 mètres retient jusqu’à 52 millions de m3 d’eau sur une profondeur de 105m. Il alimente jusqu’à 300’000 ménages en électricité. Un monstre !

À notre retour, petit apéro et raclette en extérieur. Le pied total, on apprécie !

A bientôt pour de nouvelles aventures …

En images

Bilan de ce week-end ⭐️⭐️⭐️

Quel magnifique week-end ressourçant sous un soleil éclatant. La région du Pays-d’Enhaut tient toutes ses promesses avec ses paysages grandioses entourés de montagnes, ses lacs givrés au petit matin qui offrent des panoramas grandioses, ses nombreuses balades nature et activités sportives à sensation, comme le saut pendulaire, le canyoning, le parapente ou encore l’escalade. Et sans oublier sa gastronomie labellisée « Pays-d’Enhaut Produits authentiques » avec le fromage d’alpage L’Etivaz AOP ou la tomme Fleurette de Rougemont, sa viande de bœuf, sa charcuterie et ses diverses saucisses sèches, ses infusions, ses sirops et bien sûr, le miel du Pays-d’Enhaut. Le tout à moins de 2 heures de chez nous. Allez-y les yeux fermés … mais ça serait dommage !

Itinéraire

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *