Bâle / Perrefitte (Gorges)
Bâle / Perrefitte (Gorges)

Bâle / Perrefitte (Gorges)

Dates : du 12 au 16.05.2021

Km parcourus : 450 kilomètres ~

Mercredi 12.05.2021

Le soir, nous arrivons à Bâle et trouvons un super spot le long du Rhin pour dormir. Jolie balade dans le quartier de St. Alban, appelé la petite Venise de Bâle avec ses nombreux canaux qui traversent l’endroit. Puis, petit cocktail sur la terrasse de la buvette Piccolo Cibo au bord de l’eau. Ce week-end prolongé démarre sous les meilleurs auspices. À demain pour de nouvelles aventures bâloises.

Jeudi 13.05.2021

Visite de la vieille ville avec ses magnifiques ouvrages architecturaux (pont, Cathédrale, églises, Hôtel de Ville, maisons de maîtres, Fontaine Tinguely, Spalentor), ses ruelles pleines de charmes et son impressionnant street art savamment disséminés à travers la ville.

Nous nous dirigeons ensuite vers le jardin botanique de l’Université qui a été fondé en 1589, ce qui en fait l’un des plus anciens au monde. De magnifiques plantes, fleurs, serres et parc, le tout offert gratuitement aux visiteurs.

Nous nous arrêtons ensuite visiter le Musée du monde des jouets, le Spielzeug Welten Museum qui présente, sur 1’000 m2 et 4 étages, plus de 6’000 objets et une collection étourdissante d’ours en peluche (les plus vieux datant de 1900), de poupées, de manèges, d’art populaire napolitain, de miniatures, de maisons de poupées et magasins anciens. L’un des plus grands de toute l’Europe dans sa catégorie. Le prix d’entrée est de CHF. 7.– pour les adultes, mais gratuit pour les membres de la Raiffeisen.

Ensuite, nous partons visiter le Musée de la musique qui se trouve au cœur de la vieille ville, au-dessus de la Barfüsserplatz. Il possède la plus grande collection d’instruments de musique en Suisse avec plus de 3’300 instruments, certains datant de 1’571. Le tout exposé dans 24 anciennes cellules de détenus. En effet, le bâtiment servit de prison de 1835 à 1995. Plus tard, la bibliothèque du couvent et les cellules de la prison furent transformées pour accueillir le Musikmuseum. Très original ! Le prix d’entrée est de CHF. 10.– pour les adultes, mais gratuit pour les membres de la Raiffeisen.

En fin de journée, après plus de 10 kilomètres dans les jambes, on s’offre une petite pause glacée sur la terrasse du Piccolo Cibo qui se trouve juste à côté de Gru. On est mort d’avoir trotté autant, mais on s’en est mis pleins les yeux. Une merveilleuse journée avec l’apparition du soleil en milieu de journée. On ne pouvait rêver mieux.

Vendredi 14.05.2021

Après une nouvelle nuit au calme, on se réveille sous le soleil. Quel chance, car la météo prévoyait plutôt de la pluie. Elle devrait pointer le bout de son nez entre 12h00 et 15h00. En attendant, on en profite. Nous commençons notre journée par la visite du Moulin à papier et de son musée qui s’étend sur 4 étages. Il parcourt l’histoire du papier, de l’écriture et des lettres, celles des fonderies et de l’imprimerie jusqu’au livre achevé. Des machines originales redonnent vie à des techniques artisanales anciennes, disparues ou devenues rares. On nous offre même la possibilité de fabriquer une feuille de papier, d’écrire avec une plume, d’imprimer un dessin avec un rouleau d’imprimerie ou de faire un gaufrage. Super intéressant et très pédagogique. Et gratuit pour les détenteurs de la carte Raiffeisen. Sinon, CHF. 15.–/adulte.

Puis, nous nous rendons au Musée de la Caricature & Dessin Humoristique qui propose une exposition temporaire sur le thème « Big City Life ». Une visite curieuse et déroutante. Gratuit pour les détenteurs de la carte Raiffeisen. Sinon, CHF. 12.–/adulte.

Nous prenons la navette qui relie la rive droite à la rive gauche du Rhin, curiosité locale reliée par un câble (pour éviter de dériver dans le courant fort du Rhin), le tout pour CHF. 1.60 la traversée. On adore l’idée ! C’est chouette de découvrir l’autre côté de la rivière dont la jolie balade passe par Solitude-Park, oasis de verdure qui nous emmène jusqu’au Musée Tinguely.

Nous avions vraiment hâte de visiter le Musée Tinguely. Grâce à la Raiffeisen, entrée gratuite. Sinon, CHF. 18.–/adulte. De nombreuses machines sculptures aux mouvements excentriques et poétiques nous émerveillent. Mais aussi un grand nombre de dessins et de lettres-dessins, de documents, d’affiches d’expositions, de catalogues et de photos complètent l’ensemble. Un lieu magique qui nous a fait rêver l’espace de quelques heures. Pour le retour, nous attrapons des trottinettes électriques en libre-service qui nous ramènent en quelques minutes à notre compagnon de route. Une journée étourdissante dans des univers très différents mais tous passionnants.

Samedi 15.05.2021

Ce matin, nous quittons notre super spot qui nous a accueillis ces 3 derniers jours et on part en direction de la Fondation Beyeler, à Riehen. Il n’y avait plus de e-ticket à vendre sur son site, alors nous décidons d’aller voir directement sur place s’il y a encore de la place. Nous trouvons une place de parc en zone bleue dans une rue parallèle et, sur le chemin, nous découvrons quelques sculptures bien sympathiques de la galerie d’art Mollwo.

Arrivés au guichet à 9h30, nous avons la chance de trouver des billets sans problème. Le prix d’entrée est de CHF. 25.–, tout de même. Mais on n’est pas venu jusque-là pour renoncer à cause du prix. Et pour une fois, la Raiffeisen n’est pas partenaire, il n’y a donc pas de rabais. Il faut tout de même savoir que c’est le musée d’art le plus visité de Suisse. Normalement, il ouvre à 10h00 mais nous avons la chance de pouvoir y entrer de suite. Du coup, nous sommes peu nombreux à cette heure-ci. L’exposition actuelle est consacrée à 2 sculpteurs, Rodin et Arp. Pour ma part, je préfère nettement la sculpture à la peinture. Me voici donc ravie par cette visite.

A l’extérieur, l’exposition « Life » d’Olafur Eliasson, artiste contemporain islandais danois, enchante les yeux avec son paysage aquatique vert intense. Et son accès est gratuit pour les visiteurs. Le parc autour de la Fondation est très agréable avec ses quelques belles sculptures.

Nous quittons le lieu vers midi et nous partons boire un verre et manger un morceau au bar Sandoase qui nous a été chaudement recommandé par plusieurs personnes. Il se trouve dans le quartier Klybeckquai, dans la zone portuaire. L’endroit est vraiment fun pour boire un bon cocktail et chiller, même si le temps n’est pas au top aujourd’hui. Qu’importe, il ne pleut pas encore et nous sommes installés à l’abri.

La dernière visite programmée de notre séjour à Bâle est à 18h00 avec l’exposition de Banksy « Building castles in the sky ». Heureusement que nous avions acheté nos billets en ligne car la journée était sold out. L’entrée coûte tout de même CHF. 25.– mais elle vaut le détour. L’exposition rassemble plus de 100 œuvres et objets originaux de l’artiste britannique et qui représente l’ensemble de son œuvre, soit 20 ans d’activité.

Nous quittons la ville en début de soirée et amorçons le trajet du retour. Nous trouvons un spot en pleine nature le long du ruisseau « La Chalière » tout près des gorges de Perrefitte, à quelques kilomètres de Moutier. S’il ne pleut pas des cordes demain, nous irons les découvrir. Mais ce soir, avec ce temps de cochon, c’est raclette !

Dimanche 16.05.2021

Ce matin, on a de la chance de se réveiller sous quelques éclaircies. Sans attendre, on se prépare et on va se balader le long des gorges de Perrefitte. Une promenade d’une heure très agréable sur un parcours balisé recouvert de copeaux de bois. On rebrousse chemin juste à temps avant le retour de la pluie. Sur le trajet, dernière halte gourmande au Restaurant-pizzeria Capriccio pour prendre une pizza à l’emporter que nous dégustons avec délice au bord du lac de Bienne avant de rentrer à la maison. Un magnifique week-end prolongé très diversifié !

Bilan de ce week-end ⭐️⭐️⭐️

Bâle est une ville qui recèle mille et un trésor, tant culturel (40 musées à choix), architectural qu’alternatif. Mais c’est aussi un oasis de verdure avec ses nombreux parcs et l’eau qui est omniprésente. A visiter sans attendre ! Bâle saura combler toutes vos envies. La balade le long des gorges de Perrefitte est très abordable et le chemin qui les borde est bien aménagé pour la marche (interdit au vélo). Plusieurs randonnées plus ou moins longues sont possibles selon vos envies. Pour notre part, nous avons emprunté le même sentier à aller qu’au retour pour une virée d’un peu plus d’une heure.

Itinéraire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *