Crans-Montana / Grône (lacs de la Corne et de la Brèche / Sierre (lac de Géronde) / Aigle / Lausanne (parc de Sauvabelin)
Crans-Montana / Grône (lacs de la Corne et de la Brèche / Sierre (lac de Géronde) / Aigle / Lausanne (parc de Sauvabelin)

Crans-Montana / Grône (lacs de la Corne et de la Brèche / Sierre (lac de Géronde) / Aigle / Lausanne (parc de Sauvabelin)

Dates : du 24 au 28.02.2021

Km parcourus : 330 kilomètres ~

Mercredi soir, nous partons pour quelques jours à la montagne, direction Crans-Montana. Nous arrivons en début de soirée et profitons de cette douce soirée (il fait 12 degrés à 19h30) pour emprunter le joli chemin des lanternes qui part de l’étang Long jusqu’à celui de la Moubra, ce qui représente une boucle de 2 kilomètres. C’est féerique toutes ces petites lumières qui bordent le chemin. Et avec un petit vin chaud pour étancher notre soif, c’est encore meilleur ! Nous trouvons un spot dodo à quelques minutes à pied des remontées mécaniques avec, en prime, une magnifique vue dégagée sur la vallée du Rhône.

Jeudi matin, après une bonne nuit de sommeil, on se lève vers 8h30. Comme les restaurants sont fermés sur les pistes, on se prépare un petit-déjeuner bien costaud avec œufs au plat, röstis, peas sauce tomate et jambon. Des bonnes protéines pour tenir jusqu’au souper de ce soir. Et c’est parti pour une journée de ride sous 10 degrés. Le temps est magnifique mais la neige souffre avec cette température. Même si les restos ne sont pas officiellement ouverts à la clientèle, ils proposent tous à boire et à manger à l’emporter. On aurait facilement trouvé de quoi remplir nos estomacs. En fin de journée, l’after-ski au soleil devant Gru, avec un bouquin et la magnifique vue ne gâche rien à notre plaisir.

Vendredi, c’est parti pour une nouvelle journée de ride sur les belles pistes de Crans-Montana. Aujourd’hui, nous commençons par les pistes du glacier de Plaine Morte, à 3’000 mètres d’altitude. Là haut, il fait -1 degré alors qu’il fait 12 degrés à 2’000 mètres. Quelle différence, sans parler de la qualité de la neige ! A 3’000 mètres, c’est encore l’hiver alors qu’à 2’000 mètres, c’est clairement le printemps ! En fin de journée, nous redescendons en plaine, direction le lac de la Corne à Grône pour une petite balade. Cette réserve naturelle est un biotope de reproduction des batraciens reconnu d’importance nationale. Ce soir, nous dormons tout près du lac de la Brèche, le long d’une petite rivière. Très charmant.

Samedi matin, nous partons faire le tour du lac de la Brèche (environ 1h) avec ses paysages de carte postale. C’est magnifique et sauvage. Nous profitons de cette température printanière pour faire notre petite baignade dans l’eau qui est encore très fraîche. Ça réveille le corps et l’esprit ! On adore.

Nous quittons Grône pour Sierre avec son très beau lac de Géronde. Le spot est magnifique et très prisé des Sierrois dès l’arrivée des beaux jours. Le tour du lac (environ 30 minutes avec des pauses pour admirer le panorama) est superbe, avec les montagnes qui se reflètent dans ses eaux turquoises. Ça donnerait presque envie de se mettre à la peinture 🎨 👩‍🎨

En fin de journée, nous retournons sur le canton de Vaud, histoire de ne pas se retrouver dans les bouchons du retour des vacances dimanche. Nous trouvons un spot dodo le long du Rhône à Aigle, avec une vue sublime sur les montagnes et le soleil qui se couche. Il fait toujours plus frais dans le Chablais avec la Vaudaire qui souffle dans la vallée. Toutes les excuses sont bonnes pour se faire une bonne raclette valaisanne.

Dimanche, dernier jour de ces belles vacances, toujours sous un radieux soleil. Nous quittons notre spot de rêve du bord du Rhône direction le parc de Sauvabelin. Jolie balade dans ce magnifique coin de nature sur les hauteurs de Lausanne. Nous montons en haut de la tour inaugurée en 2003 et réalisée tout en bois, avec son escalier majestueux qui nous emmène, après 151 marches vers une vue à 180 degrés et à 30 mètres de haut. Très impressionnant ! De retour sur la terre ferme, on termine par un petit vin chaud au bord de l’étang. C’était bien les vacances ! Vivement les prochaines.

Bilan de ces vacances ⭐️⭐️⭐️

Le domaine skiable de Crans-Montana est vraiment magnifique et on peut skier jusqu’à 3’000 mètres d’altitude. Le tarif d’une journée est assez élevé tout de même (CHF. 89.–/jour), avec des réductions intéressantes en réservant son abonnement en ligne. Il y a également un forfait « demi-journée » dès 13h00, mais qui n’est pas indiqué sur le site Internet de la station. Vous ne pouvez le prendre qu’aux caisses. On a trouvé dommage qu’il n’existe pas de forfait « 4h00 » par exemple. Un peu partout sur le domaine, de chouettes petits restos vous accueillent. A part le camping « La Moubra » en bas du village, il n’y a pas vraiment de spot où s’arrêter en sauvage. Nous avons trouvé quelques places (très vite prises dès 8h00) le long de la route des Barzettes, tout prêt des remontées mécaniques. Toutefois, il n’est pas possible de s’y arrêter lorsqu’il y a beaucoup de neige (ce qui n’était pas notre cas), car c’est l’endroit où est amassée la neige qui est récoltée par le chasse-neige. Les lacs de Grône et de Sierre sont une halte nature et baignade qui méritent le détour. Ceux de Grône sont plus sauvages et confidentiels que celui de Géronde qui est en partie aménagé avec des bassins, toboggans et de nombreuses tables de pique-nique. Si vous souhaitez trouver un coin sympa, nous vous recommandons d’arriver tôt, surtout l’été. Il y a de nombreuses places tout le long du Rhône où vous pouvez facilement faire du camping sauvage. Pour les amateurs de balades et/ou de vélo, la route du Rhône balisée et longue de 16 kilomètres permet de relier Sion à Sierre en longeant le fleuve. Dans Aigle, il est également possible de trouver des spots dodo calmes et sauvages le long du Rhône, avec vue sur les montagnes. Quant au parc de Sauvabelin, c’est un vrai poumon vert sur les hauts de Lausanne. Il y a un petit resto qui sert des snacks maison, des jeux pour les enfants, un petit zoo avec les animaux de la ferme et depuis la tour de Sauvabelin, un superbe panorama s’offre à la vue du promeneur. Nous ne l’avons pas fait, mais il y a également des coins dans la forêt où il est possible de dormir en toute tranquillité.

Itinéraire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *