Goldau / Rigi Kulm / Lauerzersee / Aegerisee / Soleure / Châbles-Verbier / Château de Chillon
Goldau / Rigi Kulm / Lauerzersee / Aegerisee / Soleure / Châbles-Verbier / Château de Chillon

Goldau / Rigi Kulm / Lauerzersee / Aegerisee / Soleure / Châbles-Verbier / Château de Chillon

Dates : du 2 au 10.04.2021

Km parcourus : 750 kilomètres ~

Enfin les vacances de Pâques tant attendues. Au vu de la situation sanitaire précaire, il est toujours impossible de quitter le territoire suisse. Alors cette fois-ci, nous partons en Suisse centrale, près de Schwytz, à la découverte de coins et de lacs que nous ne connaissons pas encore.

Jeudi soir, avant de partir pour quelques jours, nous sommes invités à souper chez des amis. Nous avons profité de cette belle soirée et du coup, nous quittons Etoy à 23h30. Notre halte dodo se fera à Barberêche/FR au bord du lac de Schiffenen. Le spot se trouve près de l’église, dans un coin super calme en pleine campagne fribourgeoise. Une super nuit nous attend, ça fait du bien après cette soirée plutôt bien arrosée !

Vendredi matin, on reprend la route direction Goldau/SZ. On prend le bahn qui nous monte au sommet de la Rigi à 1’748 mètres d’altitude. Au sommet, la vue sur les lacs de Zoug et des Quatre-Cantons est superbe. Et quelle chance avec ce magnifique temps ! Les planeurs et les parapentes s’en donnent à cœur joie.

Nous redescendons de Rigi Kulm (1’748 mètres) à Rigi Klösterli (1’316 mètres) à pied. Une magnifique balade en descente d’environ 1h15 à travers les champs, sur un petit chemin bien balisé. Nous ferons le reste de la descente en bahn jusqu’à Goldau. Les plus courageux effectueront l’entier de la balade du sommet en plaine (13 kilomètres/ 3h54).

De retour à la gare, nous remontons dans Gru, direction la jolie bourgade d’Arth, au bord du lac de Zoug à quelques encablures de là. Notre spot dodo se trouve sur un petit parking, les pieds dans l’eau et la tête en direction de la Rigi. La vue depuis la plaine est aussi magnifique. On est bien fracasse après cette belle journée au soleil. On va dormir comme des bébés.

Samedi matin, nous nous parquons à nouveau à la gare de Goldau (CHF. 8.- la journée et bien centré) et partons visiter le Tierpark pendant 2 bonnes heures. Le parc a été créé en 1925 et s’étend sur 42 hectares. On peut y voir une centaine d’espèces européennes, comme l’ours brun de Syrie, le loup d’Europe, le lynx des Carpates, le chat sauvage d’Europe, le bison d’Europe, le sanglier, le gypaète barbu, le cygne à cou noir ou encore la cigogne noire. Un très beau et vaste parc qui vaut la balade.

Samedi après-midi, on part découvrir la réserve naturelle de Lauerzersee-Sägel-Schutt et sa balade longue mais facile de 7 kilomètres. Créée à l’endroit où, en septembre 1806, un flanc du Rossberg se détacha (36 millions de m3), ensevelissant le village de Goldau en l’espace de quelques minutes. Aujourd’hui, de grands blocs visibles un peu partout sont entourés de forêts ou recouverts de gazons. Très impressionnant. Suite à cette catastrophe, de nombreux petits étangs, mares et ruisseaux se sont formés, offrant un habitat privilégié à de nombreuses espèces (batraciens, libellules, vipères et oiseaux). Après plus de 2h de marche, on quitte Goldau direction le lac de Lauerz à quelques kilomètres de là. Nous passerons la nuit à Seewen, à côté du seebad qui nous tend les bras ! Ça sera pour demain. En attendant, apéro/4h avec une superbe vue sur la Rigi.

Dimanche, comme promis, on commence la journée par une petite baignade dans le lac de Lauerz puis nous partons pour une balade de 10 kilomètres autour de ce dernier. À mi-parcours, pause câlins avec une petite poilue locale des plus sympathiques. Puis, comme pour récompenser nos efforts, on tombe sur un resto qui propose des Spritz à l’emporter. Ça nous motive pour la suite de la balade. Quel panorama splendide avec ce magnifique soleil qui illumine les montagnes. Une vraie carte postale de la Suisse. Après notre tour de presque 3h00, on reprend la route direction Unterägeri, au bord du lac d’Aegeri. Un vrai petit paradis que nous parcourrons demain. Ce soir, notre spot dodo se trouve au strandbad, à 2 pas du lac. Bonne Pâques à tous !

Lundi, on prend les mêmes et on recommence, ou presque. Nous débutons notre journée par une baignade dans le lac d’Aegeri qui nous paraît beaucoup plus froide que celle d’hier. Nous déjeunons et nous partons pour une balade de 8,5 kilomètres d’Unterägeri au monument de Morgarten érigé en l’honneur des héros de la bataille datant de 1315. Pour les 7 kilomètres du retour, on prend un bus cette fois-ci, nos pieds sont quelque peu usés par les marches de ces derniers jours. Cette région historique nichée à 727 mètres d’altitude est pleine de charme et n’est qu’à 12 minutes en voiture de Zoug. Comme la météo annonce un temps très froid et neigeux pour ces 2 prochains jours, changement de plans. Nous quittons la Suisse centrale et nous émigrons du côté de Soleure où nous trouvons un joli spot dodo au bord de l’Aar. Puis, nous irons du côté de Châbles/Verbier jeudi et vendredi pour la dernière session ride de la saison. L’énorme avantage du camping-car c’est qu’on adapte nos destinations en fonction de la météo et de nos envies.

Mardi, nous partons redécouvrir Soleure sous un beau soleil cette fois-ci (voir l’article). Cette ville est vraiment renversante par sa beauté et ses bonnes « vibes ». Ici, même les sacs poubelle ont la classe ! Elle est nommée « la plus belle ville baroque de Suisse » en raison de sa variété de styles architecturaux différents, mais surtout baroque.

Après la vieille ville, nous partons visiter le Château de Waldegg à quelques kilomètres de là. Il faut compter une heure de visite. L’édifice a été construit par Jean Victor de Besenval entre 1682 et 1686 pour en faire sa résidence d’été. Il compte parmi les plus belles et vastes demeures patriciennes soleuroises. C’est un véritable chef-d’œuvre de l’art baroque. Sa majestueuse allée menant à la bâtisse, sa fontaine octogonale au centre de ses jardins, ses deux chapelles et sa baignoire historique sont des points forts de la visite. Aujourd’hui, le site est une fondation appartenant au canton de Soleure. Il accueille, entre autres, des séminaires et des mariages. Et pour terminer notre journée, nous sommes de retour au bord de l’Aar pour déguster une tranche de la fameuse tourte de Soleure.

Mercredi, nous nous réveillons avec une petite surprise, la neige ! Elle est tombée cette nuit et comme au réveil il fait 3-4 degrés, elle est juste décorative, elle ne tient pas. Nous « chill-ons » un peu ce matin, ça fait du bien ! En début d’après-midi, une fois n’est pas coutume, nous partons chacun de notre côté. Je vais en vieille ville faire les boutiques et je tombe sur quelques jolies pépites pour l’été. Vous en pensez quoi ? Bon, le studio photo sur la cuisine de Gru, y’a mieux 😂

Marcel part visiter le musée national Enter dédié aux ordinateurs et à la technique. Il vous en parlera bien mieux que moi dans son article de blog.

En fin d’après-midi, nous quittons la région et nous partons en direction de Châbles en Valais. Avec la neige tombée ces 2 derniers jours et le grand beau temps annoncé demain, la journée ride devrait être plutôt sympa. Surtout qu’en tant que sociétaire Raiffeisen, nous avons 40 % de rabais sur les remontées mécaniques des 4 Vallées. Trop la classe ! En attendant, le trajet en direction du Valais nous offre de bien beaux panoramas !

Jeudi matin, après une bonne nuit passée sur le parking du télécabine à Châbles, nous prenons la benne de 9h00 qui nous emmène sur le domaine skiable des 4 Vallées. La journée de ride est incroyable ! Pas un nuage à l’horizon, la neige est poudreuse à souhait et il n’y a pas un chat. La dernière fois que nous étions venus skier à Verbier, nous étions tous deux adolescents, c’est-à-dire il y a plus de 30 ans ! Nous avions oublié à quel point les pistes de ski étaient vraiment démentes et surtout nombreuses. On peut même rider à 3’330 mètres d’altitude du côté du Mont-Fort. À midi, on s’achète une bonne assiette valaisanne à l’emporter au restaurant « le Dahu » que l’on mange dans la neige accompagné d’un panorama à couper le souffle sur les montagnes enneigées. On ne redescend à Châbles que vers 16h30, crevés mais heureux d’avoir passé une si belle journée de ride un 8 avril !!! Une chose est sûre, on reviendra rider sur ce domaine skiable « just amazing ». Par contre, si on n’est pas fan des anglais, faut pas venir là car ils sont nombreux ! On peut de se parquer facilement et y’a même une borne Euro Relais pour vidanger Gru. Finalement, la station n’est qu’à 1h30 de notre domicile. Le nombre de kilomètres est identique à Châtel/F (sur le domaine des Portes du Soleil) où nous allons d’habitude. Par contre, le tarif à la journée n’est pas le même (4Vallées : CHF. 74.- / Portes du Soleil : € 56) Encore un bon côté lié au COVID, on découvre des stations de ski suisses où nous n’allons jamais.

Vendredi, Marcel part rider une dernière fois, tandis que je reste dans Gru pour travailler sur mon site web, entres autres. En fin de journée, nous redescendons en plaine et nous nous arrêtons dormir à côté du Château de Chillon que nous visiterons demain. Le spot est magnifique mais bruyant, entre la route cantonale qui circule fort et le train. Une fois de plus, merci à la Raiffeisen qui offre la gratuité ou de fortes remises sur tous les musées suisses. L’entrée à Chillon sera en l’occurrence gratuite pour nous. J’ai hâte de redécouvrir ce décor d’enfance.

Samedi matin, on part à la (re)découverte du sublime Château de Chillon. Il mesure 110 mètres de long pour 50 mètres de large et son donjon culmine à 25 mètres. Successivement occupé par la maison de Savoie puis par les Bernois de 1536 jusqu’en 1798, il appartient désormais à l’État de Vaud. Avec ses nombreuses cours, pièces, souterrains, passages secrets et donjon, on remonte le temps et l’histoire. Comptez 1h30 pour en faire le tour, voir plus lorsqu’il y a beaucoup de monde (c’est le monument historique le plus visité de Suisse). Nous étions un samedi à l’ouverture (10h00) et nous avions presque le lieu pour nous. Un moment magique et passionnant. Cette dernière visite clôt nos vacances de la plus belle des façons.

Bilan de ces vacances ⭐️⭐️⭐️

Ces vacances ont été des plus variées, que ce soit au niveau des activités (balades panoramiques, baignades, musée, shopping, journées de ride), de la météo (soleil, giboulées de neige, nuages, pluie, d’abord chaud, puis froid) que des divers panoramas plus beaux les uns que les autres (lacs, montagnes). C’est dans ce genre de voyages que l’on se rend compte de la grande diversité de paysages et d’activités que nous offre notre petit pays.

Itinéraire

3 commentaires

  1. Mosimann S

    Bonjour à vous deux!

    Quel beau site bien détaillé et alimenté! bravo

    Et ces vacances de Pâques… chouette voyage et belles escapades!
    Cela donne vraiment envie

    Je me réjouis de découvrir vos prochaines ballades…
    Bisoux

    Sylvie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *